Les causes du grignotage

Autor | décembre 8, 2017 | À chacun son régime, Adepte du grignotage |


Le grignotage est rarement motivé par la faim: c’est l’envie de manger qui intervient, parfois irrépressible, et qui nous
pousse à ouvrir le réfrigérateur ou le placard à gâteaux.

On distingue plusieurs types de grignotages:

• Le grignotage associé à une activité «de repos»: devant le poste de télévision ou l’écran de l’ordinateur, on grignote
volontiers un paquet de chips ou une tablette de chocolat.
Il s’agit alors plus d’un réflexe, d’une habitude, liés à ces activités. L’esprit ainsi accaparé, nous sommes moins attetifs aux signaux de satiété que nous envoie notre cerveau, et continuons à grignoter au-delà de la simple faim.

• Le grignotage qui aide à faire passer le temps ou qui trompe l’ennui, au cours d’un long trajet en voiture ou en train par exemple.

• Le grignotage est parfois un mode de réponse aux difficultés que l’on peut rencontrer au cours de l’existence: la
nourriture procure un certain plaisir, certes éphémère, mais il permet d’occulter temporairement le stress ou les
angoisses. Le grignotage, vécu comme un moment de décharge, apporte un certain soulagement mais ne résout
pas le problème initial ! Le sentiment de culpabilité ressenti à la suite du grignotage intempestif provoque à son tour
un stress et on entre alors dans un cercle vicieux.

• Le grignotage peut être également associé à la notion de plaisir: au cinéma, on prend facilement un cornet de pop-
corn ou un sachet de bonbons pour faire plaisir à toute la famille. Le grignotage est également associé à certains
moments de convivialité : apéritifs, buffets, pauses-café…

• Le grignotage peut aussi être la conséquence d’un régime trop restrictif. Dans ce cas, c’est la frustration, et parfois la
faim, qui déclenchent la prise alimentaire. Deux solutions s’offrent à vous : soit vous élargissez le régime, soit vous
en choisissez un autre!

Lorsque le grignotage est occasionnel et qu’il n’occulte pas les repas principaux, il peut être sans conséquence pour
l’équilibre alimentaire. Il peut même s’intégrer dans le cadre d’un régime amaigrissant, dans la mesure où il est contrôlé, en quantité comme en qualité. Le grignotage devient pathologique lorsqu’il représente la quasi-totalité de l’alimentation.

Originally posted 2014-08-12 11:16:57.

Comments

comments



lobésitécuisinergourmandisel\obésitérepas équilibréwww methodesmaigrir commaigrir apres 80anscontentmethodesmaigrir comméthodes montignac




content