Les plats cuisinés allégés du commerce



Avant d’acheter un plat cuisiné, il faut apprendre à déchiffrer les étiquettes.
La valeur nutritionnelle est en général indiquée sur remballage et vous pouvez y trouver:
la valeur énergétique du plat: exprimée en kilojoules (kj) et kilocalories (kcal) pour 100 g (1 kcal = 4,18 kj). N’oubliez pas de faire la conversion pour une portion consommée si cette information supplémentaire n’est pas indiquée;
la teneur en protéines pour 100 g: un plat principal doit apporter 18 à 20 g de protéines par portion. Cet apport en protéines permettra d’éviter la fonte musculaire pendant le régime;
la teneur en lipides (graisses) pour 100 g: pour un plat cuisiné allégé, cette teneur doit être le plus faible possible. Pour un plat garni ou non, privilégiez ceux dont la teneur en lipides est inférieure à 3 g pour 100 g et vérifiez que la teneur en protéines est au moins trois fois supérieure à la teneur en lipides;
la teneur en glucides, également exprimée pour 100 g d’aliment: cette valeur est variable en fonction de la nature du plat. S’il s’agit d’un plat à base de viande et de légumes verts, la teneur en glucides sera faible (moins de 5 g pour 100 g). En revanche, s’il s’agit d’un plat à base de viande et de féculents (pommes de terre, pâtes, riz…), la teneur en glucides sera plus élevée (supérieure à 10 g).

La valeur énergétique du plat dépendra de sa teneur en protéines, lipides et glucides. Privilégiez les plats riches en
protéines et pauvres en lipides. Quant à la teneur en glucides, elle reflète simplement la présence ou non de féculents. Si le plat en comporte, il faudra limiter la quantité de pain; dans le cas contraire, accompagnez votre plat d’une ou deux tranches de pain.

La teneur en sodium est parfois indiquée sur les emballages: elle est formulée en grammes pour 100 g d’aliment. Pour connaître la teneur en sel, il faut multiplier par 2,54. N’oubliez pas de calculer cet apport par portion consommée! Les plats cuisinés du commerce contiennent en général de grandes quantités de sel et il ne faut surtout pas en ajouter à table.

LES ALLÉGATIONS NUTRITIONNELLES
Les industriels emploient de plus en plus de termes alléchants pour attirer l’attention des candidats à la minceur :
«léger», «ligne», «minceur», «basses calories», «moins de 9 % de matières grasses», «allégé»…
• La mention « allégé » doit être complétée de la nature de l’allégement: allégement en sucres, en graisses… Cet allégement fait référence à un produit standard et l’indication du pourcentage de la réduction doit être précisée.
• La mention «teneur réduite en graisses » implique que la teneur en graisses du produit est réduite d’au moins 25 %
par rapport au produit courant de référence.
• La mention «faible teneur en matières grasses» garantit que le produit contient moins de 3 g de lipides pour 100 g
(ou moins de 1,5 g pour 10 cl).

Les termes «léger», «ligne», «moins de 9 % de matières grasses», « basses calories » ne font pas référence à un produit standard et n’ont aucune valeur officielle. Sans être foncièrement mensongères, ces allégations sont le plus souvent le fruit d’opérations marketing pour attirer l’attention du consommateur, qui achète ces produits en pensant qu’ils sont allégés.
En réalité, il n’en est rien!
Il est donc important de savoir lire un étiquetage nutritionnel pour éviter de tomber dans les pièges du marketing industriel. Soyez vigilant et démasquez les faux allégés en comparant plusieurs produits similaires.

Originally posted 2014-08-12 14:40:43.

Comments

comments



lobésitécuisinergourmandisel\obésitérepas équilibréwww methodesmaigrir commaigrir apres 80anscontentmethodesmaigrir comméthodes montignac




plat cuisines allegesplats cuisinés allégés en ligne